Enquête Gender Scan avec #JamaisSansElles : forte demande pour que les entreprises s’engagent pour la mixité

Les résultats de l’enquête Gender Scan avec #JamaisSansElles

Mesurer l’engagement des entreprises pour la mixité

En 2017, #JamaisSansElles est partenaire de Gender Scan, l’étude de référence sur la mixité dans les secteurs innovants*. L’enquête en ligne, conduite de mai à juillet 2017, a inclus des questions développées par notre association. Elles visaient à mesurer pour la première fois l’engagement des entreprises en faveur de la mixité. Voici les principaux résultats, obtenus auprès d’un échantillon de 4 984 personnes.

Une demande forte pour que les entreprises s’engagent

Concernant la mixité, quel est l’état de l’engagement des entreprises selon les répondants ? Si 39% des répondants ignorent si leur entreprise a pris des engagements en faveur de la mixité, plus de la moitié des répondants citent des mesures : en premier lieu des programmes dédiés spécifiques à l’entreprise (25%), mais aussi des labels de qualité (9%), des chartes (8%) ou un soutien à des actions nationales (13%), tels que JamaisSansElles.

Résultat particulièrement marquant de ce volet de l’enquête Gender Scan, la demande d’engagements complémentaires en faveur de la mixité dans les entreprises est forte et cela, que l’entreprise ait déjà pris des engagements ou pas : 77% des répondants la réclament. Et ils restent 73% à réclamer des mesures complémentaires, même si leurs entreprises ont déjà pris des engagements en ce sens.

77% des salariés souhaitent que les entreprises prennent des engagements en faveur de la mixité.
#GenderScan2017 #JamaisSansElles

 

Si les femmes se prononcent encore plus fortement en faveur des engagements, avec 84% des répondantes, les hommes ne sont pas en reste avec 72% en faveur de mesures pour la mixité – un résultat en phase avec les convictions de l’association pour qui les enjeux sont dans “la collaboration et la réconciliation essentielle des deux pôles de l’expérience humaine”, qui seront bénéfiques pour les femmes autant que pour les hommes.

Faible perception de la non mixité

Une autre des questions de notre association portait sur la représentativité des personnes sollicitées par l’employeur pour représenter l’entreprise à l’extérieur, lors de prises de parole publiques, participations à des débats, conférences ou tables rondes. Pour 78% des répondants qui se prononcent sur cette question*, l’entreprise solliciterait autant les hommes que les femmes.

Un chiffre qui est loin de refléter la réalité. Comme le rappelle l’histoire du hashtag, le mouvement #JamaisSansElles est née précisément du constat de l’absence trop fréquente de femmes dans les débats ou tables rondes. A titre d’exemple, sur une vingtaine d’événements publics entre 2015 et 2017, l’équipe #JamaisSansElles a relevé un taux moyen de 28% de femmes présentes dans des tables rondes. Les organisateurs d’événements les plus sensibles à la question de la mixité affichent des taux aux alentours de 40% de femmes – toujours loin de la mixité parfaite qu’imaginent 78% des répondants.

Écart de perception entre les hommes et les femmes

Dans l’enquête Gender Scan, sur cette même question de la représentation mixte des entreprises à des débats, on relève par ailleurs un important écart de perception entre les hommes et les femmes : 85% des hommes pensent que ce sont autant les hommes que les femmes qui sont choisis par leurs entreprises, mais seulement 69% des femmes sont de cet avis, soit un écart de 16 points. Et à l’inverse, 29% des femmes déclarent que ce sont plutôt des hommes qui sont sollicités et seulement 12% des répondants hommes qui déclarent une sur-représentation des hommes (soit un écart de 17 points).

Une ignorance de la réalité et un écart de perception qui donnent tout leur sens aux mesures et aux baromètres qui mettent en évidence la non représentativité, la rendent visible, pour ensuite mieux mettre en œuvre des actions concrètes.

Retrouvez l’ensemble des résultats de l’enquête Gender Scan 2017 en téléchargement ici.

* Gender Scan est l’étude de référence sur le thème de la mixité dans les secteurs innovants. A travers une enquête internationale auprès de 5000 participant.es issu.es de 83 pays, Gender Scan réunit des données sur la place des femmes dans tous les secteurs et peut ainsi mesurer l’apport de la mixité dans les entreprises et en particulier dans les secteurs scientifiques, techniques et de l’innovation (STI).

** hors “ne sais pas”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *