Appel #JamaisSansElles: 240 personnalités (numérique, médias, politique, éducation) et la diplomatie française s’engagent !

LePoint_Capture d’écran 2016-01-28 à 18.12.16

Deux cents entrepreneurs humanistes, acteurs du numérique, des médias et de la politique souhaitent voir davantage de femmes intervenir dans les manifestations publiques. Ils ont signé l’appel lancé dans Le Point en janvier 2016.

Depuis l’appel lancé en mars 2018 par le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères pour que  la Diplomatie française rejoigne #JamaisSansElles, plusieurs ambassadeurs et consuls se sont engagés à titre personnel ainsi qu’au nom de leur ambassade, ainsi qu’une quarantaine de députés.

Le hashtag #JamaisSansElles a généré plus de 180 000 mentions sur Twitter et potentiellement atteint plus de 80 millions de personnes sur Twitter.

L’Appel du 20 janvier 2016

Trop de panels, de tables rondes, de comités d’experts ; trop de conseils, de réunions, de groupes de débatteurs… sans femmes ! Dorénavant, nous ne participerons plus à aucune manifestation publique ou événement médiatique où seraient débattus, commentés ou jugés des sujets d’intérêt commun, sociétaux, politiques, économiques, scientifiques ou stratégiques, et qui ne compteraient aucune femme parmi un nombre important d’intervenants.

Nous ne demandons pas de quotas, de règle écrite, de loi. Un simple engagement personnel face à une évidence : un panel sans la moindre femme est une anomalie notoire, une absurdité criante.

Tel est l’engagement et l’appel lancé avec conviction le 20 janvier 2016 par le « Club des gentlemen », un groupe d’entrepreneurs et de personnalités du numérique, engagées dans le débat citoyen et la transformation humaniste de la société, présidé par Tatiana F. Salomon et Guy Mamou-Mani.

Cette manifestation permanente sera appuyée par des déclarations publiques, chaque fois que nécessaire, et accompagnée sur les réseaux sociaux du hashtag #JamaisSansElles.

À partager !

Pour signer envoyez un tweet d’engagement :

LISTE COMPLÈTE DES SIGNATAIRES :
240 entrepreneurs, dirigeants, diplomates, députés et personnalités

Les signataires sont présents dans une trentaine de pays dans le monde

QUELQUES UNS DES SIGNATAIRES :

DÉCOUVREZ LE CONSEIL FÉMININ DE #JAMAISSANSELLES.

 

19 Comments for “Appel #JamaisSansElles: 240 personnalités (numérique, médias, politique, éducation) et la diplomatie française s’engagent !”

motte frederic

says:

bonjour
Entrepreneur engagé dans la société (Maire honoraire, past président Ceser, Président Medef Hauts de France) je m’associe résolument avec plaisir et conviction dans votre démarche
@frédéricmotte

says:

Novabuild organise une trentaine d’événements par an, et je suis invité à prendre la parole dans une dizaine de rencontres par an, dans le secteur du BTP. Une charte interne nous amène à assurer une présence féminine dans l’ensemble de nos panels d’invités. Je n’ai jusque-là pas osé refuser de prendre la parole quand je suis invité à une tribune exclusivement masculine. Je m’engage ce jour à respecter l’appel « jamais sans elles » dans toutes mes activités. Mes comptes Twitter : @PYL_Nantes @NOVABUILD @BtoBIM

Julien Aguin

says:

Je signe cet appel.
Julien AGUIN
conseiller municipal de Voisenon
membre du bureau national des Jeunes Radicaux
Délégué départemental des Jeunes UDI 77
Twitter : @julienaguin

says:

Plus que jamais je souhaite signer cet appel en mon nom personnel, et au nom de Didaxis, l’entreprise que j’ai fondée en 2004 et dont je suis le président. Didaxis s’engage à soutenir activement Jamais sans Elles. Plus que des mots, ce sont des actes qui sont désormais attendus, et sans délai.
Guillaume Cairou
Président de Didaxis
Twitter : @Didaxis_FR
Courriel : fdelaval@didaxisgroup.com

Guillaume Vuilletet

says:

Fier de signer cet appel qui fait montre de mon engagement pour la mixité et la parité
Guillaume Vuilletet, député de la 2e circonscription du Val d’Oise

Michèle Ramis

says:

Bonjour, je souhaite signer cet appel.
Michèle Ramis, Ambassadrice de France en Roumanie.
Twitter de l’Ambassade: @FranceRomania

says:

Sur le combat de la mixité, je suis plus que convaincue que nous sommes en train de vivre une révolution dans l’histoire du féminisme et de ses grandes avancées. Pour ce faire, je suis de celles qui pensent que c’est par le haut que se fera cette mixité, très attachée au développement des femmes en gouvernance, donc « remarquable » car donnant une visibilité rebondissant sur une majorité de femmes. Par phénomène de multiplication, cette visibilité des femmes en gouvernance est fédératrice ainsi que créatrice de valeur.

A nos côtés pour appuyer nos démarches, convaincre et débattre du bien fondé de celles-çi : Nos pères, frères, maris, sont NOS MEILLEURS AMBASSADEURS. Nous ne saurions gagner ce combat là sans leur engagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.